29/10/2015

FETE DU KARATE MONDIAL

 

Okinawa sont des îles riches en culture et tradition. Héritiers d'un trésor culturel avec le Karaté, les Okinawaiens ont créé un jour de fête particulier pour commémorer et promouvoir cet Art.

 Au regard de cette précieuse culture, la Préfecture d'Okinawa a établi le « Jour du Karaté », le 25 octobre. En souvenir de ce jour spécial, quand les Maîtres d'Okinawa décidèrent la modification de l'écriture (kanji) du mot karaté (main vide) le 25 octobre 1936. (l'ancienne écriture faisait référence à la Chine, et l'expansion du karaté au Japon avait besoin du meilleur accueil ).

 Célébrée maintenant dans le monde entier, cette fête fait référence à une histoire très riche qui nous relie aux Maîtres d'antan .

 Célébrer des fêtes permet de prendre conscience du passé, de notre héritage, et de nous ouvrir à une autre dimension.

karate, commémoration, célébration, okinawa

Karate et la non-violence

karate,art martiaux,contrôle de soi,non violence

 « Mission pour la Paix pour le Karaté »

Respect, non-violence, contrôle de soi, voici bien des mots pour une journée très particulière.

Invitée pour l'occasion, l’École de Karaté de Le Soler allait pouvoir s'exprimer dans le cadre de cette journée « jeunesse » organisée pour la prévention de la violence.

A travers une démonstration de Self-Défense, pour présenter la rigueur, la discipline, d'un Art Martial visant à des vertus éducatives fortes, l'équipe de démonstration présenta la part importante de la psychologie dans toute situation délicate. Savoir évaluer l'instant présent, se contrôler, chercher la solution pacifique pour désamorcer tout incident, voilà de quoi travailler sur soi et d'envisager un autre style de vie. Le respect des autres, la tolérance, l'acceptation de l'autre, permettent le bien vivre ensemble. Se dominer, se « travailler », tel est le but de l'Art d'Okinawa transmis au Dojo du Soler. Méthode de combat efficace et redoutable, mais avant tout combat avec soi-même pour se construire pas à pas et devenir ainsi une personne « sage », aussi la pratique de ce karaté est accessible à tous. Vivre en Paix, avec les autres et avec soi reste une façon de vivre et un véritable profession de foi. Gilles Méhard accompagné de Thierry Vidal et de Jean Philippe llobet présentèrent une autre façon de démontrer le karaté.

IMG_1407.JPGopération jeunesse à Le Soler